LESSIVES MAISON: LES SAVONS

LESSIVES MAISON: LES SAVONS

Les lessives sont les produits qui, selon moi, sont les plus compliqués à sélectionner (avec le produit pour lave-vaisselle) lorsque l’on cherche une solution naturelle et écologique.

Pourquoi ? Simplement car en dehors du simple aspect d’efficacité ou écologique des ingrédients, il faut aussi tenir compte de leur impact sur la machine en elle-même et sur les vêtements selon leur matière…. Je vous préviens donc tout de suite, il n’y a pas de solutions 100% parfaite (enfin selon les critères que je m’étais imposés) mais je vais vous présenter les meilleures solutions que j’ai sélectionnées avec leurs points positifs et négatifs afin que vous puissiez choisir selon vos critères, attentes ou sensibilités. 

Aujourd’hui je vous présente la première possibilité : 

La lessive maison à base de savon 

Intro

Les recettes pour fabriquer sa lessive maison à base de savon sont plus que nombreuses sur internet et je ne vais bien évidemment pas en faire la liste ici… Si vous voulez vous lancer dans l’aventure je vais vous en proposer quelques-unes mais si elles devaient ne pas vous convenir, je vous invite à en tester d’autres (donc pour vos premiers tests faites-en de petites quantités pour éviter de vous retrouver avec 10L de lessive que vous n’aimez pas…).

Vous pouvez de plus trouver ici un article très complet sur les différents problèmes de dosages ou de textures et des pistes pour les résoudre.

Avant de s’intéresser aux différentes possibilités de composition voici une évaluation générale pour ce type de lessive :

Les +

- 100% naturelles, écologiques, zéro déchets et biodégradables, si on choisit bien ses ingrédients.

- Faciles à réaliser, elles sont à la portée de tous. 

- Pour moi aussi efficaces que n’importe quelles autres lessives pas trop cracra.

Les - 

- Même en prenant soin de choisir un savon sans, ou avec un minimum, de glycérine (en même temps c’est justement la glycérine qui adouci les fibres…), ces lessives ont tendance à encrasser les machines, canalisations et les vêtements… Il existe pleins d’idées pour combattre le problème, selon la dureté de l’eau (qui soit dit en passant joue aussi un rôle sur l’efficacité de la lessive), en modifiant l’un ou l’autre des ingrédients, en faisant des cycles plus longs, plus chauds etc… Je ne vais pas m’étendre là dessus car il existe encore une fois des très nombreux articles sur le sujet sur internet, que je vous invite à consulter si cela vous intéresse. (voir le premier lien donné ou la liste à la fin de ce post) 

- Ce type de lessive n’est pas compatible avec les couches lavables et les microfibres par exemple… 

- Bien que faciles à réaliser, il faut tout de même prendre le temps de le faire.

Remarque

L’utilisation d’un adoucissant (vinaigre) semble être plus que conseillé (voir indispensable pour remédier au problème d’encrassage et de calcaire). En soit l’utilisation de vinaigre comme adoucissant n’est pas un souci et même parfait d’un point de vue écologique ou d'efficacité, cependant il semble également y avoir un débat concernant les dégâts qu’il pourrait provoquer sur les joints des machines à laver (alors que même certains professionnels en machine à laver le recommande)… A étudier de manière plus approfondie pour savoir si c’est juste une théorie lancée par les fabricants d’adoucissant pour éviter de perdre leur marge ou un réel problème… En attendant voici une recette d’adoucissant :

- 2/3 d'eau 

- 1/3 de vinaigre blanc 

une dizaine de gouttes d'HE pour 50cl (facultatif) 

A utiliser comme un adoucissant classique mais à éviter avec les vêtements à élastiques (sous-vêtements) et les couches lavables.

(Vous pouvez bien sûr en trouver d’autres, il faudrait juste de ne pas choisir les recettes qui mélangent vinaigre et bicarbonate dans le même produit : ça sert à rien… mais je ferai un petit topo là-dessus même si encore une fois le sujet est débattu en long et en large sur internet).

Mon conseil:

Bien se renseigner sur ces inconvénients et les solutions possibles, prendre le temps de faire des tests et surtout nettoyer régulièrement sa machine et ses canalisations (voir ce lien que je vous redonne également plus bas) OU garder ce type de lessives pour les lavages à plus haute température, donc dès 40° minimum (linges et draps de lit par exemple) et pour les lessives à la main. 

Le choix du savon:

J’ai sélectionné pour vous trois types (Savon en copeaux, Marseille et Savon noir) et marques de savon pour la création de vos lessives maison. Encore une fois j’essaierai de vous donner les avantages et inconvénients de chacun pour vous permettre de choisir (il existe bien évidemment d’autres marques qui sont certainement très bien, mais je propose celles sélectionnées chez mes fournisseurs et que j’ai donc pu tester ou « analyser »….)

1) Copeaux de savon à l'huile d'olive - bio – Savonnerie NEPTUNE - disponibles en VRAC à la Boutique. Mon choix numéro 1

BIO - saponification à froid - 2% surgras - à l'huile d'olive bio italienne, beurre de coco et sans huile essentielle ni parfum.

Recettes selon NEPTUNE: 

Utiliser du savon à l'huile d'olive en copeaux pour la lessive à main ou directement dans le bac de lessive pour les lavages dès 60°C. 


ou

- 40 à 50g de savon à l'huile d'olive en copeaux 

- 1 litre d'eau bouillante 

- 10 à 20g de cristaux de soude 

10 à 20 gouttes d'huile essentielle à choix (non obligatoire) 

Pour fabriquer votre lessive liquide maison, dissoudre le savon en copeaux dans l'eau bouillante et ajouter les cristaux de soude. Mixer si nécessaire. Pour parfumer la lessive, infuser du romarin, de la menthe ou de la lavande dans l'eau bouillante ou ajouter de l'huile essentielle dans la solution refroidie. Mettre en bouteille et étiqueter. Utiliser 100ml à 150ml de ce mélange par cycle de lavage. Agiter avant utilisation. La glycérine naturellement présente fonctionne comme adoucissant. 

Prix de cette lessive : moins de 4.- le litre (selon l’utilisation ou le choix des huiles essentielles)

Les + :

Ils sont nombreux pour le choix de ce produit et cette marque, mais en résumé : 

- Entreprise Suisse (En Gruyère donc juste à côté pour moi) 

- Un certificat bio.inspecta 

- Une charte claire et complète 

- Pas d’huile de Palme 

- Saponification à froid (surtout un avantage pour le soin du corps, j’y reviendrai) - Circuits courts privilégiés, choix d’ingrédients régionaux, grande qualité des produits etc… 

Les - :

- Ces copeaux sont saponifiés à froid à base d’huiles d’olive et beurre de coco ce qui donne un produit qui mousse bien, dont le surgraissage est faible et donc idéal pour la lessive (ok là c’est des +). Cependant pour les puristes, qui veulent des ingrédients proches géographiquement, l’utilisation de coco peut déranger… Dans ce cas je propose aussi les copeaux 100% Olive de NEPTUNE qui peuvent faire l’affaire, mais le sugraissage est plus élevé et est donc normalement plus adapté à l’hygiène qu’aux produits ménager…

2) Savon de Marseille VERT Brut - Marius Fabre – disponible en bloc de 200g à la Boutique.

Avant de découvrir la Savonnerie NEPTUNE j’utilisais le savon de Marseille (Attention le vrai, fabriqué au chaudron, vert, sans huile de palme). Je ne le trouve cependant pas en copeaux pour la vente en vrac chez mes fournisseurs (le blanc à l’huile de palme oui mais il ne fait bien évidemment pas partie de ma sélection). Il s’agit donc d’un bloc (très utile pour d’autres utilisations, que je vous présenterai une autre fois) et qu’il faudra râper pour obtenir des copeaux.

La recette (déjà présentée en détail ici):

Dans une casserole faire bouillir 3,5 litres d'eau puis ajouter : 

100g de savon de Marseille (en râpant un bloc) 

 100g de cristaux de soude 

2 CS de bicarbonate de soude 

Prix de cette lessive : moins de 4.- le litre 

Les + :

- Le savon de Marseille Marius Fabre est végétal, biodégradable, sans phosphates ni produits de synthèse, il ne pollue pas les rivières et contribue à la préservation de l’environnement. De plus, il ne nécessite que très peu d’emballage. Il dure très longtemps, d’autant plus lorsqu’on le fait sécher. Sa longévité en fait un produit particulièrement économique. 

- C’est un des « passe-partout » au quotidien. 

- Il est fabriqué en France selon la recette ancestrale 

Les -: 

- Il est fabriqué par saponification à chaud (au chaudron) à base d’huile d’olive et de coprah. En dehors du problème de la perte des qualités des huiles lors de la saponification à chaud (ce n’est pas un problème pour les produits ménager) le souci peut venir selon moi du coprah. Le coprah provient de la noix de coco (donc même problème de proximité) mais à la différence du beurre de coco (obtenu par une action mécanique sur la chair fraiche de coco), l’huile de coprah est obtenue à partir de la chair séchée de la noix de coco, raffinée pour éliminer les bactéries et les moisissures formées lors du séchage puis désodorisée… Donc beaucoup d’actions pas forcément propres au niveau énergétique, ni des substances utilisées (je n’ai pas encore plus creusé la question concernant ces manipulations mais je compléterai une fois fait) 

- Une bonne partie des produits proposés par cette entreprise sont fabriqués à partir d’huile de palme (pas ce savon mais les autres…).  Je ne suis pas encore à boycotter totalement les entreprises utilisant des ingrédients bof bof (sauf si je trouve une alternative pour le même produit) ou de l’huile de palme mais j’informe pour ceux qui voudrait aller jusqu’au bout de la démarche. 

Pour les copeaux de savons (NEPTUNE ou Marseille) vous avez aussi la possibilité de créer une lessive en poudre. Comme je ne l’ai pas testé je vous donne un lien avec une recette (toujours parmi tant d’autres).

3) Savon noir liquide olive Bio – la Droguerie Ecologique – disponible en VRAC à la Boutique.

Ce savon noir est fabriqué à partir de grignons d’olives bio, d’huile d’olive bio et d’huile de tournesol bio. Avec une concentration de 20% de savon, ce produit est concentré et vraiment efficace. C’est un excellent produit multi-usage pour nettoyer et dégraisser. 

La recette proposée par le fabricant (non testée):

Dissoudre 1 part de savon noir liquide dans 3 parts d’eau bien chaude dans un flacon étiqueté. Incorporer ensuite en fonction de la dureté de votre eau 1/4 part de soude en cristaux. Vous pouvez rajouter aussi 1/2 part de percarbonate de soude pour renforcer le pouvoir détachant de votre lessive maison avec une dizaine de gouttes d’huile essentielle. Bien mélangez. Pour une lessive machine de 5 kilos, utilisez un verre de cette lessive préparée. 

Prix de cette lessive : environ 5.- le litre (selon l’utilisation ou le choix des huiles essentielles) 

Je ne vais pas évaluer les avantages et inconvénients de cette lessive car je ne l’ai pas testée et n’ai pas non plus encore pris le temps de faire des recherches approfondies dessus…Je dirais juste que c’est finalement la plus chère avec du savon qui est déjà dilué dans de l’eau et je préfère l’utilisation du savon noir liquide pour le nettoyage des sols… mais si vous n’avez que ce produit sous la main, que vous en avez sous forme solide ou que vous êtes un fervent admirateur du savon noir, elle fera surement l’affaire.

Voilà la fin mon « petit » topo sur les lessives maison à base de savons. Pour le prochain je pencherai vers les alternatives avec certains produits « tout prêt » (et je vous annonce tout de suite que je n’en ai sélectionné que deux…)

En attendant voici, comme promis, quelques liens pour continuer la lecture (si vous voulez creuser le sujet le web regorge d’articles sur le sujet…):

Un lien vers le camp des « Contre »

davidvielle

Deux liens vers le camp des « N’abandonnez pas il y a des solutions ! »

valesavabien

moe-nature

Et tous les produits présentés sont disponibles à la Boutique Métamorphoses:

Leave Your Comment